Protocole de vaccination pour chiens

Protocole de vaccination pour chiens

10 décembre 2021 0 Par Yolande

Le meilleur ami de l’homme doit être vacciné à partir d’un certain âge après qu’il a été mis bas. C’est la meilleure façon d’assurer sa survie et de le protéger contre les différentes maladies qui peuvent l’atteindre. En Effet, nombreux sont les dangers auxquels le chiot est exposé. Certains types de vaccins alors indispensables pour la bonne santé et la croissance du chiot. Ceci dit, le chien adulte doit également être suivi de près, et non pas seulement son petit.

 

Dès ses plus jeunes âges

C’est à partir de ses plus jeunes âges que le chien doit être vacciné. Une injection de « primovaccination » doit lui être administrée dès ses 2 mois (8 semaines). Cela peut se faire encore plus tôt si le risque de contamination est élevé. Ces injections doivent être renouvelées à intervalles de 4 semaines jusqu’à ce que je chiot ait atteint ses 4 mois (16 semaines). Pour la majorité des petits chiens, on compte au total 3 injections, dont un premier rappel qui clôture la primovaccination. Il se fait 6 à 12 mois plus tard. Ensuite, les rappels se font tous les deux à trois ans en fonction de la nature du vaccin. Par exemple, la Parvovirose, la maladie de Carré et Hépatite de Rubarth nécessitent un rappel tous les 3 ans.

Selon une méthode classique, il est conseillé de consulter https://santors.fr et de vacciner le chiot dès l’âge de 2 mois, à raison de 2 injections à un mois de décalage. Ensuite, un rappel annule pendant toute la vie du chien concernant l’ensemble des vaccins. Récemment, une étude a été faite pour protéger plus efficacement les chiens tout en diminuant le nombre de vaccins qu’on leur administre. C’est ainsi qu’une vaccination est devenu possible dès l’âge de 6 à 7 semaines des chiots pour les valences C, H, P et 8 semaines pour la leptospirose. Pour la rage, 12 semaines.

 

Les maladies les plus dangereuses pour le petit chiot

L’âge où le chien est le plus fragile, c’est lorsqu’il est en dessous de 6 mois. Passé cet âge, il ne risque plus grand-chose, son système immunitaire est déjà solide. Toutefois, il est toujours de rigueur de surveiller ses rappels. À côté de cela, il faut également suivre de près son alimentation et ses activités physiques. Outre tout cela, tout devrait aller. Les maladies qui sont majoritairement à l’origine du décès de jeunes chiots sont la parvovirose, la rage et les infections provenant des piqûres de parasites. Aussi, l’hygiène est à contrôler.

 

Les vaccins indispensables pour le chien

Le chien, qu’il soit petit ou grand, chiot ou adulte doivent être vaccinés contre certaines maladies qui peuvent lui être fatales. En effet, les maladies sont nombreuses, mais certains sont plus préjudiciables que d’autres. Ainsi, les injections indispensables au chien sont les suivants :

  • Vaccin contre la maladie de Carré
  • Vaccin contre l’hépatite contagieuse canine
  • Vaccin contre la parvovirose
  • Vaccin contre la leptospirose
  • Vaccin contre la toux du chenil
  • Vaccin contre la rage
  • Vaccin contre la piroplasmose